Anna Akhmatova traduit Ludmila Églé

Anna Akhmatova, manuscrit de la traduction de « Соловей » de Ludmila Églé, 1960 © Hermitage Fine Art

La maison de vente Hermitage Fine Art, à Monaco, proposait en 2020 un manuscrit de la traduction du « Rossignol » de Ludmila Églé par Anna Akhmatova1. En 1960, Anna Akhmatova a traduit en russe huit poèmes de Ludmila Églé, nom de plume de la poétesse lituanienne Ludmila Malinauskaitė-Šliūpienė (1864-1928), pour l’anthologie Poètes lituaniens du XIXe siècle, éd. Lev Ozerov, 1962, p. 274-285. 

Jugée trop bourgeoise par les autorités communistes, Anna Akhmatova a été interdite de publication pendant une trentaine d’années à partir de 1922 ; elle a survécu en publiant des traductions de Victor Hugo, Rabindranath Tagore et Giacomo Leopardi. Un article du poète Lev Ozerov (1914-1996), le commanditaire de la traduction des poèmes de Ludmila Églé, contribuera à sa réhabilitation progressive. Dans ses mémoires (1991, non traduits), Ozerov évoque la réponse de la poétesse qu’il invitait à prendre part à son anthologie de traductions :

Elle a aussitôt accepté, non sans ajouter : « Inutile d’aller chercher des textes semblables aux miens : parfois ce qui est éloigné de moi me semble plus clair et plus proche. Est-ce étrange ? Il faut pénétrer dans l’original, et vivre dans l’original, le mettre en lumière tout en restant soi-même, dans l’ombre. Si l’on n’aime pas interpréter le travail de quelqu’un d’autre, autant écrire ses propres poèmes. »

 

Bibliographie

Manuscrit intégral de la traduction du « Rossignol », Hôtel Drouot, 2020.

Inventaire du fonds Anna Akhmatova à Bibliothèque nationale russe (F. 1073), Saint-Pétersbourg.

Gaigalaitė, Vita, « Liudmila Malinauskaitė-Šliūpienė », Visuotinė lietuvių enciklopedija, 2014.

Ozerov, Lev, « [La poésie d’Anna Akhmatova] », Literaturnaya Gazeta, 23 juin 1959.

Ozerov, Lev, Portraits Without Frames, trad. Maria Bloshteyn et al., New York, New York Review of Books, 2018.

 



Citer ce billet
Patrick Hersant (2021, 20 janvier). Anna Akhmatova traduit Ludmila Églé. Manuscrits de traduction. Consulté le 17 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oy1m

  1. Estimation du manuscrit autographe par l’hôtel Drouot : 7 000 – 8 000 € []

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search